Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juin 2020 4 11 /06 /juin /2020 12:43

Voici notre agenda prévisionnel. N'hésitez pas à nous contacter (egliseevangeliquesoyaux@orange.fr) pour plus d'info... et nous rejoindre   si vous le souhaitez, vous serez toujours les bienvenus !

AVIS IMPORTANT (13/12/20) : Nos réunions de culte en présentiel ont pu reprendre en respectant le protocole sanitaire. Si vous désirez nous rejoindre, merci de nous contacter auparavant par mail.

***************************************************************************************************************

De façon régulière :

Tous les dimanches, à 10 h 15 (REPRISE) : Culte, puis...

- tous les dimanches : Message biblique de 20 minutes vers 11 h 30 (après 5 min. de pause)

- le 2ème dimanche du mois : Message biblique à 15 h 30. (SUSPENDU)

- le 3ème dimanche du mois : Repas en commun (agape) dans une famille (SUSPENDU)

Tous les mardis, à 20 h 30 : Prière (SUSPENDU) + présentation biblique (un personnage biblique peu connu, en ce moment).

Lien vers facebook : https://www.facebook.com/profile.php?id=100016005076920

**************

De façon ponctuelle : les dessins des enfants pour Pâques !

 

* Dimanche ??, à 15 h 30 Thème : A définir. Présentation par . Lieu : . Entrée libre !

* Samedi ??  : Week-end de jeunes. Activité : ? Thème  : ? Lieu : Chez Etienne & Karine Laügt, à Brie.

* Vendredi ??, à 20 h 15 : Partage biblique informel, dans les maisons.
Thème : Le retour de Jésus-Christ.
Lieu : ?

 

Partager cet article
Repost0
11 juin 2020 4 11 /06 /juin /2020 12:37

 

Le ministère de l’intérieur a publié un communiqué de presse sur la réouverture des lieux de culte, dont voici le lien :

https://www.interieur.gouv.fr/Le-ministre/Communiques/Communique-de-presse-de-Christophe-Castaner-sur-la-reprise-des-ceremonies-religieuses

En accord avec ce communiqué (et du décret du 23/05/2020 y faisant référence), voici les éléments précis du protocole sanitaire pour l’église évangélique à Soyaux :

 

  • Entrée et sortie du local de réunions : une personne identifiée est désignée pour réguler le flux, veiller au nombre de personnes présentes à l’intérieur des bâtiments et éviter les attroupements aux abords de ceux-ci. Horaires : Accueil le dimanche dès 10h00, et le mardi dès 20h20.
  • Désinfection systématique des mains (HSA) à l’entrée du local de réunions.
  • Une autre personne veille au bon placement de chacun dans la salle, suivant un plan de répartition pré-défini.
  • Respect de la règle de distanciation physique d'au moins un mètre entre deux personnes. Les familles sont regroupées dans la salle suivant un plan de salle. Les chaises non utilisées sont identifiées (retournées ou en bois, sans coussin).
  • Respect des gestes barrières, avec affichage
  • Port d’un masque de protection pour les plus de 11 ans lors des réunions.
  • Pour la Cène : le pain est prédécoupé avec un gant, le vin est mis dans des petits gobelets. Le service se fait par une personne identifiée.
  • La collecte sera déposée par chacun dans un récipient prévu à cet effet à la sortie.
  • Les poignées de portes sont régulièrement désinfectées.
  • Sanitaires : elles ne seront utilisées qu’en cas d’absolue nécessité. Un mouchoir jetable permet de tourner le robinet et de fermer la porte. Des lingettes désinfectantes sont à disposition. Une affiche est prévue.
Partager cet article
Repost0
24 août 2019 6 24 /08 /août /2019 14:54

 

Assemblée Evangélique

53, rue Aristide Briand

16800 SOYAUX

DSCN0505.jpg

 

mini soyaux3             

 

Vous êtes les bienvenus !

Si c'est la première fois que vous venez, merci de nous contacter avant par mail ou téléphone, pour que nous vous présentions en début de la réunion. Si vous êtes croyant et que vous désirez prendre la sainte Cène, merci de nous en parler avant de venir.
Pour nous contacter, écrire à :  egliseevangeliquesoyaux@orange.fr ou contacter par téléphone une des personnes-contact  : Plus d'infos ? Nous contacter

English spoken : some brothers or sisters are able to translate the meeting for you, ask to us before, please. Welcome !

Lien vers facebook : https://www.facebook.com/profile.php?id=100016005076920

NOUVEAU ! Pour visionner le magnifique film "Jésus", cliquer sur : https://www.youtube.com/watch?v=LSW9XgU0xC8

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 août 2019 6 24 /08 /août /2019 14:52

 

 

“Son épouse s'est préparée. Il lui a été donné d'être vêtue de fin lin, resplendissant et pur.”
Ap 19. 7-8

Il est facile de se sentir déçu par le comportement d’autres croyants au sein de son église. Les critiquer et considérer l’Eglise comme pleine de défauts est une tentation qui nous guette tous. Certains n’hésitent pas à la déclarer obsolète et inadaptée à notre vie de chrétiens au XXIème siècle. D’aucuns déclarent que le plus important est de marcher individuellement avec Dieu et de Lui rester fidèle. Est-ce l’opinion de Dieu en la matière ? Pourquoi la décrire comme “glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et sans défaut” (Ep 5. 27) ? Ryan Romeo écrit : “Elle n’est pas mourante, elle n’est pas en plein déclin, ses plus beaux jours sont encore à venir.” Puis il ajoute, alors qu’on lui faisait remarquer que selon les statistiques les croyants désertaient de plus en plus leur église : “Tout est question de perspective. Au lieu de voir l’Eglise à travers nos propres yeux, essayons de la voir avec les yeux de Jésus.

Profondément aimée, pardonnée totalement, caractérisée par une diversité extrême, brouillonne et désordonnée, et pourtant si belle ! Attention à ce que vous dites sur elle! Ne comprenez-vous pas que Jésus l’aime ? Vous devriez être blessé par les critiques de ceux qui trouvent sans cesse en elle des problèmes et qui n’hésitent pas à proposer leurs solutions pour l’améliorer ! Je commençais à me mettre dans la peau d’un homme qui entendrait toutes sortes de médisances concernant sa future épouse... Que doit en penser Jésus quand nous colportons des ragots sur celle qu’Il a choisie pour Son éternelle épouse ? La critiquer équivaut à critiquer Jésus... Connaissez-vous ma femme, comme je la connais ? Comment pouvez-vous donc la critiquer ? Comment pourriez-vous m’aimer et détester ma femme ? Il en va de même pour Jésus. Vous ne connaissez pas l’Eglise comme Lui la connaît. Vous ne pouvez pas L’aimer et détester l’Eglise !” La grandeur de l’Eglise ne vient pas de nous, mais de Dieu qui la lui a donnée. Ne l’oublions pas !

Bob Gass

Partager cet article
Repost0
17 février 2019 7 17 /02 /février /2019 10:41

“Qu’ils soient parfaitement un” (Jean 17.23).

Dans le Nouveau Testament, quelle que soit l’image qui décrit l’Église, nous pouvons observer que ce qui caractérise chacune de ces images c’est qu’elle contient l’idée de communion, d’unité, de cohésion, d’amour mutuel.
En effet les pierres sont jointes les unes aux autres pour former un édifice, les brebis forment un troupeau, rassemblées autour du berger, les membres du corps fonctionnent dans la coordination et la soumission à la tête (Christ), la fiancée soupire avec intensité à retrouver son fiancé, l’amour qu’elle a pour lui l’empêche de se disperser après toutes sortes d’objectifs.

Ce qui fait la force, la vigueur, la santé d’une Église c’est la communion sincère et véritable qui unit ses membres. Voilà pourquoi les exhortations à l’unité, à la communion, à l’amour fraternel abondent dans toutes les épîtres. Voilà pourquoi, Jésus a fait de cette nécessaire unité, cette prière spéciale, citée ce jour !
Voilà pourquoi c’est toujours sur ce point particulier que l’adversaire travaille afin de semer la zizanie entre les frères et sœurs.
Quand l’Église est unie, elle est forte! Regardez comment la prière d’une Église unie dans Actes 4 :23/30 est suivie d’une puissante effusion de l’Esprit.
Sachant cela l’ennemi a inventé mille et une ruses pour diviser les croyants, et malheureusement, il a souvent réussi, travaillons à conserver l’unité par le lien de la paix !

La force de l’Église ne repose pas prioritairement sur l’onction des ministères (quoique ce soit important), sur la manifestation des charismes (qui sont une bénédiction), sur son organisation, mais elle repose avant tout sur la communion fraternelle, sur l’unité de cœur des membres entre eux.
Si dans une Église certains membres ne saluent pas les autres membres, ou le font d’une manière formaliste, les meilleures prédications et les plus beaux dons seront souvent inopérants. L’absence de communion véritable peut être masquée par des sourires en coin, par des bonjours conventionnels, par des oui frère, oui sœur… mais si le cœur n’y est pas, tous ces emplâtres ne suffisent pas à régler le drame de la division, et donc enlèvent à l’Église une partie de sa force.

La réalité c’est que nous avons besoin les uns des autres, la réalité c’est que nos différences sont des occasions de nous bénir les uns les autres, la réalité c’est que la perfection n’est pas plus chez les autres que chez moi, la réalité c’est que guérir de nos divisions est plus important que n’importe quel crédo.
 

Une question pour ce jour :

Chacun de nous peut juger l’Église et dire : “Elle a peu de puissance, peu de force, peu de résultats dans son témoignage…”. Mais la seule question que nous devons nous poser est : “Quelle est la profondeur de mon amour pour mes frères et sœurs ?” Car là où réside la véritable communion fraternelle, là réside le secret de la force de l’Église.

Paul Calzada

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2019 2 15 /01 /janvier /2019 16:19
Partager cet article
Repost0
16 novembre 2018 5 16 /11 /novembre /2018 07:23

 “Je suis le chemin, la vérité, la vie...” Jn 14. 6

Nous vivons dans une société qui considère que la vérité n’est pas absolue, qu’elle diffère en fonction de l’époque, des mentalités, des situations géographiques...etc. En bref, il n’y a pas une vérité, mais de multiples facettes de vérité. Chaque culture, chaque société établit sa propre vérité. Chaque individu est considéré comme ayant le droit d’établir sa propre échelle de valeurs et de juger ce qui constitue pour lui la vérité. En fait, la vérité de nos jours est reconstruite sans cesse en fonction des courants sociaux. On ne recherche pas la vérité, on la construit. Ponce Pilate était un homme résolument “moderne” (devrait-on dire plutôt “postmoderne” ?). N’est-ce pas lui qui a demandé à Jésus : “Qu’est-ce que la vérité ?” (Jn 18. 38).

Imaginez poser une telle question à Celui qui, quelques heures auparavant avait déclaré dans Sa prière à Dieu : “Ta parole est la vérité” (Jn 17.17) et qui avait proclamé être Lui-même la vérité ! Croire en la possibilité” d’un absolu en dehors de l’homme est anathème pour notre civilisation. Or la vérité, comme la sagesse ou l’amour parfait ne sont qu’en Dieu. Les “postmodernes” pensent aussi que la vérité de demain sera différente de la vérité d’aujourd’hui. Mais notre Dieu ne change pas (Jc 1. 17), Il est le même hier, aujourd’hui et demain. Par conséquent la vérité ne change pas non plus. Même dans certaines de nos églises, d’aucuns assurent que nous devons faire évoluer nos valeurs, en fonction de nos exigences sociales, mais cela va à l’encontre de la vérité biblique (He 13. 8). Ne discutez pas la vérité, elle est une personne, Jésus, et Sa parole devrait être la base de toutes nos valeurs. Si vous connaissez Jésus, vous n’avez plus à chercher la vérité : vous n’avez qu’à la vivre dans votre propre vie ! Comme Albert Schweitzer l’a écrit : “Réjouissons-nous dans la vérité, quand nous avons trouvé la lumière de sa lampe !”

 

Bob Gass, Sa Parole pour Aujourd'hui

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2018 5 16 /11 /novembre /2018 07:21
Dans le cadre de mon ministère, il m’a été parfois difficile de prêcher le message de Dieu dans les églises. Il est difficile d’exposer aux yeux de tous, pasteurs et chrétiens, l’état spirituel de leur église et de leur condition spirituelle. Et pourtant c’est souvent ce que Dieu m’a appelé à faire. Et ceux qui ont bien voulu accepter la vérité se sont repentis et ont été transformés et enflammés pour le Seigneur. Les évangélistes gagnent les brebis, les pasteurs en prennent soin, les enseignants les instruisent, les apôtres les dirigent, mais les prophètes les avertissent, les corrigent et les exhortent. Et tous équipent les croyants en vue de l’oeuvre du ministère.

Comme le marié tardait, toutes s’assoupirent et s’endormirent » (Matthieu 25:5). Je ne veux pas m’assoupir. Je ne veux pas m’endormir. 


Je ne peux pas dire que l’Église va bien. On pourra essayer de me convaincre du contraire, on pourra me critiquer et me dire que je suis un prophète de l’ancien testament, un prophète de malheur, mais Dieu m’a trop éclairé sur ce sujet pour dire que son Église va bien. Non, l’Église s’est endormie. Elle n’est ni glorieuse, ni irréprochable. L’Église va mal. Et si l’Église va mal, il est fort possible que vous et moi allions mal. Il est fort possible que vous et moi ne soyons, ni glorieux, ni irréprochables. Je veux paraître glorieux devant lui. Je ne veux pas avoir à rougir devant son trône. Et lorsque Dieu nous éclaire, son objectif n’est certainement pas que nous nous tournions vers les uns et les autres en leur disant : « Vous allez mal ! », mais c’est que nous regardions en nous-mêmes pour voir si nous sommes dans la foi, dans cette foi prouvée par des oeuvres concrètes.
 
Depuis combien de temps n’avez-vous pas gagné une âme ? Depuis combien de temps n’avez-vous pas pleuré dans Sa Présence pour vivre le réveil, en le recherchant de tout votre coeur, criant à Lui pour le connaître davantage et lui être vraiment utile ?

 
Jérémy Sourdril
Ministère inébranlable
evangelistes.com
Partager cet article
Repost0
8 novembre 2018 4 08 /11 /novembre /2018 07:57
« Il prit en main son bâton, choisit dans le torrent cinq pierres polies, et les mit dans sa gibecière de berger et dans sa poche. Puis, sa fronde à la main, il s’avança contre le Philistin » (1 Samuel 17:40).
 
Lorsque David se baissa pour prendre les 5 pierres polies, les gens du peuple durent s’interroger : « Comment ce jeune homme peut-il s’avancer ainsi ? Ce n’est même pas un soldat ! Il a une gibecière de berger en guise de porte arme ! C’est un berger ! Que va-t-il donc faire avec ces pierres ?! ». Ils avaient des idées préconçues. Ils pensaient que pour abattre un géant, ou tout simplement se trouver sur un champ de bataille, il fallait être fort et armé jusqu’aux dents.
 
Il est probable que, comme cela m’est déjà arrivé, vous ne vous sentiez pas de taille face aux Philistins qui vous entourent. Vous vous dites peut-être : « Que ferais-je avec mes 5 petits versets ? Je ne suis même pas formé et je ne suis pas évangéliste. Que pourrais-je donc dire à cette personne qui ne connaît pas le Seigneur ? ».
 
Nous avons souvent des idées préconçues. Nous pensons que Dieu peut utiliser tel type de personnes, et on s’exclut toujours. On pense que tel ministère peut guérir un paralytique, mais qu’il nous faudra des années de consécration, de jeûne et de prière pour arriver à ça, si toutefois cela nous arrive un jour. Et on se disqualifie. On pense que nos pierres ne suffisent pas, or, de ces pierres, Dieu peut susciter une descendance. Nous n’avons pas besoin d’être « armés jusqu’aux dents » pour gagner une âme. Nous avons besoin de beaucoup d’amour. Et cet amour, Dieu l’a déversé dans nos coeurs par le Saint-Esprit.
 
Nous avons assez d’amour pour toucher une vie. Nous avons assez d’amour pour manifester la gloire de Dieu. Nous avons assez d’amour pour être inspirés. Il se peut que vous ayez l’air d’un berger devant le grand soldat, mais le coeur du berger a la capacité de faire fondre le coeur du soldat. Vous pouvSTLS ez gagner une âme, à force d’amour.

 
Jérémy Sourdril
Partager cet article
Repost0
8 novembre 2018 4 08 /11 /novembre /2018 07:54

“Vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle” (1 Pierre 2.4/5). “Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire. En lui tout l’édifice, bien coordonné, s’élève pour être un temple saint dans le Seigneur» (Éphésiens 2.21/22). “Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu” (1 Corinthiens 3.16).

Nous avons l’habitude d’appeler Église le lieu où se rassemblent les croyants. Nous désignons ainsi un bâtiment. Nous disons par exemple : “Je vais à l’Église”.
Cette expression, et bien d’autres du même genre, créent une confusion. Dans la Bible, le mot “Église” ne désigne jamais un bâtiment, mais le rassemblement des croyants. Quand le mot temple est employé dans le Nouveau Testament, en relation avec l’Église, il désigne toujours les croyants eux-mêmes, mais jamais un bâtiment, comme nous le voyons dans les versets du jour.

L’Église est donc le rassemblement des croyants. Là où des croyants se retrouvent, là est l’Église. Ce peut être une maison, un hangar, une clairière, un lieu quelconque. Ce n’est pas un local mais c’est le rassemblement des croyants. Un local sans croyants ne sera jamais une Église, même si on a l’habitude d’appeler Église ce local. Un regroupement de croyants en quelque lieu que ce soit c’est là qu’est l’Église. C’est dans le rassemblement des croyants que le Seigneur fait sa demeure, et ce quel qu’en soit le nombre : “Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux” (Matthieu 18.20).

L’Église est faite d’hommes et de femmes, appelés “pierres vivantes”. L’Église n’est pas l’édifice matériel où les croyants se rassemblent, mais elle est une construction spirituelle. Cette construction spirituelle a pour fondement Christ (1 Corinthiens 3.11). Les croyants se rassemblent pour louer et adorer Dieu. Ils se rassemblent pour s’édifier les uns les autres, pour prier les uns pour les autres. Ils se rassemblent pour devenir meilleurs, pour partager sur la Parole de Dieu, pour s’encourager à vivre leur vie de disciples. Le rassemblement des croyants se fait sur la base de l’amour qu’ils ont les uns pour les autres et de l’amour qu’ils ont ensemble pour Dieu (Éphésiens 4.16).

On peut être en admiration devant une belle construction, devant une basilique splendide, avec ses vitraux, son orgue, ses colonnes, ses belles pierres et ses magnifiques dorures… mais ces choses ne sont pas l’Église. On peut avoir besoin de bâtiments pour se rassembler, mais ces bâtiments ne sont pas l’Église. Ce sont les personnes rassemblées qui forment l’Église.
Dans l’ancienne alliance, Dieu a habité d’abord dans le tabernacle ensuite dans le temple à Jérusalem ; dans la nouvelle alliance, Dieu fait sa demeure dans le rassemblement de ceux qui s’aiment en vérité et qui croient en Christ.

 

Un conseil pour ce jour :

Évitez de dire : “je vais à l’Église”, mais dites : “je vais me retrouver avec mes frères et sœurs, nous sommes l’Église”.
 

Paul Calzada

Partager cet article
Repost0